Construction maison écologiqueLes guides

Construire une maison en terre crue : Tradition et éco-innovation combinées

Envisagez-vous de construire une maison écologique ? Découvrez la technique traditionnelle de la construction en terre crue qui revient en force. Cet article guide les particuliers dans la conception de leur projet de construction de maison écologique à travers les avantages pratiques et l'appel esthétique de ce matériau de construction écologique qu'est la terre crue. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir pour concevoir et faire construire une maison alliant meilleur confort thermique et un impact environnemental minimal.

Emeline Delignieres

Un article de

Emeline Delignieres
,
Co-créatrice du blog CME
7/5/2024
Mis à jour le
7/5/2024
-
temps
minutes de lecture

Maison en terre crue : ce qu'il faut retenir de l'article

  • C'est une technique de construction ancestrale qui consiste à mélanger de la terre, de l'argile, du sable et d'eau (parfois des fibres végétales) pour fabriquer des briques et des dalles
  • Les avantages sont nombreux car la terre crue a un faible impact environnemental et elle a de bonnes propriétés permettant le confort thermique, la régulation de l'humidité et la qualité de l'air à l'intérieur de la maison
  • La qualité de la terre est une dimension importante à prendre en compte et doit être vérifiée grâce à l'étude de sol en amont de la construction.
  • La durée de construction est souvent plus longue qu'une maison traditionnelle du fait du temps de séchage nécessaire mais la terre crue est un matériau abordable, son coût est souvent plus faible qu'avec d'autres matériaux

Comprendre la construction en terre crue

Qu'est-ce que la construction en terre ?

La construction en terre crue est une technique ancestrale qui utilise essentiellement de la terre extraite du sol comme matériau de construction principal. Ce matériau est composé d'un mélange de terre, d'argile, de sable et parfois de fibres végétales. Ce mélange, une fois malaxé avec de l'eau, est ensuite mis en forme pour créer des éléments de construction tels que des briques ou des dalles.

Il existe plusieurs techniques de construction en terre crue, notamment :

  • Le pisé, qui consiste à tasser le mélange de terre dans un coffrage pour former des murs massifs.
  • Le torchis, où le mélange de terre est appliqué sur une structure en bois.
  • L'adobe, qui utilise des briques de terre séchées au soleil.
  • La bauge, où des boules de terre sont empilées et tassées pour former un mur.

Ces techniques peuvent varier en fonction des caractéristiques du sol local et des traditions de construction de la région.

Le retour d'une technique traditionnelle et durable : les briques de terre crue

Les briques de terre crue, souvent appelées BTC (Bloc de Terre Compressée), sont un exemple emblématique de cette renaissance des techniques traditionnelles. Elles sont fabriquées en comprimant un mélange de terre argileuse et de sable dans un moule, avant de les laisser sécher au soleil.

  • Pas besoin de cuisson, ce qui réduit considérablement l'impact environnemental.
  • Les BTC sont économiques, utilisant des ressources locales facilement disponibles.
  • Leur capacité d'isolation thermique est naturellement élevée, favorisant le confort intérieur et les économies d'énergie.

Ces caractéristiques font des briques de terre crue un choix idéal pour une construction durable et respectueuse de l'environnement et contribue à faire revenir ce matériau au goût du jour.

Quelle terre pour construire les murs d'une maison ?

Si vous envisagez de construire une maison en terre crue, le choix du type de terre est crucial. La qualité de la terre utilisée aura un impact direct sur la résistance et la durabilité des murs de votre maison.

De manière générale, on utilise un mélange de terre argileuse et de sable. L'argile agit comme un liant naturel, tandis que le sable apporte de la structure et de la résistance. Une proportion commune est de 30% d'argile pour 70% de sable.

Il est également possible d'ajouter d'autres éléments, tels que des fibres végétales comme la paille de blé, pour augmenter la résistance et l'isolation thermique.

Cependant, il faut noter que le type de terre nécessaire peut varier en fonction de la technique de construction choisie. Par exemple, pour le pisé, on utilisera une terre plus caillouteuse, tandis que pour l'adobe, on préférera une terre plus argileuse.

Enfin, n'oubliez pas de faire analyser votre terre avec une étude de sol avant de commencer la construction. Cela vous permettra de vous assurer de sa qualité et de sa conformité avec les normes de construction en vigueur.

Maison en terre crue

Pourquoi construire en terre crue ?

Quels sont les avantages de la construction en terre ?

L'impact environnemental

La terre crue offre de nombreux avantages sur le plan environnemental. L'impact de la construction en terre crue est nettement plus faible que celui des matériaux de construction traditionnels (tels que le ciment ou le parpaing).

D'abord, la terre crue est une ressource locale, abondante et renouvelable. Son utilisation permet de réduire l'empreinte carbone liée au transport des matériaux de construction.

De plus, la terre crue ne nécessite pas de cuisson, ce qui réduit drastiquement les émissions de gaz à effet de serre.

Les éléments de construction en terre crue peuvent être réutilisés ou retournés à la terre sans générer de déchets nuisibles.

Ces facteurs font de la construction en terre crue une solution écologique, compatible avec les objectifs de la transition vers une construction à faible émission de carbone. Ces éléments font aussi de la terre crue une matière première bon marché pour la construction.

Le confort thermique

La terre crue offre un confort thermique exceptionnel grâce à ses propriétés uniques. Ce matériau dispose d'une grande inertie thermique, ce qui signifie qu'il peut stocker de la chaleur et la libérer progressivement.

Cette caractéristique est particulièrement intéressante pour réguler la température intérieure de la maison, en conservant la chaleur en hiver et en restant fraîche en été.

La terre crue permet de réaliser des économies d'énergie significatives. Grâce à ses propriétés thermiques, la maison en terre crue nécessite moins de chauffage en hiver et moins de climatisation en été, ce qui permet de réduire les dépenses énergétiques et les émissions de CO2.

La qualité de l'air

La régulation hygrométrique est un autre avantage de la terre crue : elle absorbe l'humidité quand l'air est trop humide et la restitue quand l'air est trop sec. Cette capacité à réguler le taux d'humidité dans l'air contribue à créer un environnement de vie sain et confortable.

En outre, la terre crue contribue à une qualité de l'air intérieure optimale, en évitant les problèmes de condensation et en limitant la présence de moisissures ou de bactéries.

Estimez le coût de la maison de vos rêves

Nous avons compilé les dernières informations sur les prix de construction des maisons par régions, niveau de finition et surface pour pouvoir vous proposer un budget prévisionnel.

On l'a créé pour vous aider (et aussi parce que ça faisait plaisir à Nicolas) alors n'hésitez pas !

Les inconvénients de la terre crue dans la construction écologique

Malgré ses nombreux atouts, la terre crue présente aussi des défis. Le premier est sa sensibilité à l'eau. En effet, la terre crue peut être sujette à l'érosion et la fissuration, surtout si elle est exposée aux intempéries pendant la construction. Cela peut générer des problèmes de stabilité et durabilité à long terme.

Deuxièmement, la réglementation peut être un obstacle si le Plan local d'urbanisme (PLU) imposent des normes de construction plus strictes pour les habitations en matériaux naturels.

Troisièmement, la durée de construction est généralement plus longue que celle d'une maison traditionnelle. En effet, le séchage de la terre demande du temps, ce qui peut prolonger la durée des travaux.

Ensuite, l'isolation thermique peut nécessiter des matériaux complémentaires. Bien que la terre crue ait une bonne inertie thermique, elle n'est pas un isolant à proprement parler. Il est donc souvent nécessaire de prévoir une isolation complémentaire pour protéger la maison du froid. Mais c'est le cas de la plupart des matériaux.

Enfin, la durabilité de la terre crue peut être inférieure à celle des matériaux traditionnels. En effet, une maison en terre crue nécessite un entretien régulier pour maintenir sa performance et son esthétisme dans le temps.

Avantages inconvénients maison en terre crue

Comment construire une maison en terre crue ?

Les défis techniques de l'architecture d'une maison moderne en terre

La construction d'une maison moderne en terre crue présente plusieurs défis techniques qui sont fortement liés aux inconvénients mentionnés ci-dessus.

Tout d'abord, la sensibilité à l'eau de la terre crue peut être un problème. Il faut donc mettre en place des dispositifs pour protéger les murs extérieurs contre l'humidité, comme l'ajout d'un enduit en terre ou un toit débordant pour protéger les murs de la pluie et assurer une meilleure stabilité.

Ensuite, la terre crue demande une mise en œuvre spécifique dans les étapes de construction, comme l'ajout d'un temps de séchage de la terre entre chaque couche. Cela rallonge la durée des travaux d'autant qu'il est possible d'utiliser la terre crue pour les murs porteurs autant que pour les cloisons et l'enduit en terre.

Enfin, la conformité aux normes de construction peut être un défi. Les normes de construction actuelles (comme la RE2020) sont souvent basées sur des matériaux de construction traditionnels et peuvent ne pas prendre en compte les spécificités de la construction en terre crue. Il faut donc s'y adapter lors de la conception et la construction de la maison.

La construction de la maison en terre crue

Les constructeurs capables de fabriquer une maison en terre crue

L'industrie de la construction en terre crue compte de nombreux professionnels capables de réaliser ce type de projets. Parmi eux, on trouve des architectes spécialisés, des maîtres d'œuvre, des artisans et des entreprises du bâtiment.

  • Architectes spécialisés : Ils sont en mesure de concevoir un projet de maison en terre crue en prenant en compte les spécificités de ce matériau et les contraintes techniques liées à sa mise en œuvre.
  • Maîtres d'œuvre : Ils coordonnent et supervisent le chantier, assurant le respect des normes de construction et le suivi des délais.
  • Artisans : Ils sont spécialisés dans les techniques traditionnelles de construction en terre crue. Leur savoir-faire est essentiel pour réaliser des travaux de qualité.
  • Entreprises du bâtiment : Certaines ont développé une expertise dans la construction en terre crue, offrant un service complet, de la conception à la réalisation.

Des associations, comme l'AsTerre ou Maisons Paysannes de France, peuvent également être une ressource précieuse pour trouver un professionnel qualifié.

Construction maison en terre crue

Durée et prix de construction d'une maison en terre crue

La durée de construction d'une maison en terre crue peut varier en fonction de plusieurs facteurs. La mise en œuvre du matériau, plus précisément le temps de séchage de la terre, peut prolonger le processus. En général, on peut estimer qu'une maison en terre crue prend plus de temps à construire qu'une maison traditionnelle (qui dure entre 8 et 12 mois).

Le coût de construction d'une maison en terre crue est généralement plus abordable que celui d'une maison traditionnelle. Cependant, le coût final dépendra de nombreux facteurs, tels que la taille de la maison, la complexité du design, le coût de la main-d'œuvre et le coût des matériaux supplémentaires nécessaires.

Il est à noter qu'engager des professionnels spécialisés peut augmenter le coût. Malgré cela, la maison en terre crue reste une option économique offrant de nombreux avantages écologiques.

Les étapes de construction : fondations, isolation, finitions

Pour débuter la construction d'une maison en terre crue, les fondations sont la première étape. On doit réaliser une étude du sol pour connaître sa composition et sa portance. Cela oriente sur le type de fondation adéquat.

Une fois les fondations posées, les murs vont être montés. Il faudra produire les briques selon les étapes suivantes :

  • La terre est d'abord tamisée pour enlever les cailloux et les débris.
  • Elle est ensuite mélangée avec de l'eau et parfois avec des fibres végétales pour améliorer sa résistance.
  • Le mélange est alors versé dans un moule pour former la brique.
  • Une fois formée, la brique est laissée à sécher à l'air libre pendant plusieurs semaines.

La maison est mise hors d'eau, hors d'air puis les cloisons intérieures seront posées (elles peuvent être en terre crue également). La plomberie, l'électricité et l'isolation suivent. Bien que la terre crue offre une bonne inertie thermique, elle doit être associée à d'autres matériaux isolants pour optimiser le confort de la maison.

Enfin, les finitions viennent clore le processus de construction. Cela inclut l'application d'un enduit pour protéger les murs de l'érosion et la pose d'un toit débordant pour préserver la structure de la pluie. Les finitions peuvent également inclure des éléments décoratifs pour apporter une touche esthétique à votre maison.

Prêt à transformer votre projet de maison écologique de rêve en réalité ? Explorez notre Kit projet pour des guides détaillés pas à pas et des conseils d'experts pour lancer votre voyage de construction en terre aujourd'hui !

La maison en terre crue en 3 questions

Pourquoi construire en terre crue ?

Construire en terre crue présente plusieurs avantages, notamment en termes de durabilité et de performance thermique. C'est un matériau renouvelable et abondant, qui peut être extrait localement, réduisant ainsi les coûts de transport et d'achat de matériaux. Il ne nécessite pas de cuisson ce qui réduit les émissions nécessaires à sa fabrication. La résistance au feu de la terre crue est un atout majeur, contrairement à de nombreux autres matériaux de construction. La terre crue est également un matériau peu coûteux. 

Quelle terre pour construire une maison ?

Pour construire une maison en terre crue, il faut choisir une terre avec une composition spécifique. En général, un mélange de 30% d'argile et 70% de sable est recommandé. Cependant, cela peut varier en fonction de la technique de construction choisie. Par exemple, la méthode du pisé nécessite une proportion plus importante de sable, tandis que d'autres techniques, comme l'adobe, peuvent nécessiter plus d'argile. Il est aussi nécessaire de tenir compte de l'état hydrique de la terre. Une terre trop humide ou trop sèche peut affecter la qualité de la construction. Il est essentiel de réaliser une analyse de sol avant de commencer la construction. Cette analyse permet de déterminer la composition de la terre et d'adapter la technique de construction en conséquence pour fabriquer les briques BTC.

Comment isoler une maison en terre crue ?

L'isolation d'une maison en terre crue demande une attention particulière. Il est crucial de choisir un isolant compatible qui maintient les propriétés inhérentes de la terre crue. Les produits en fibre de bois et les matériaux biosourcés sont généralement bien adaptés à ce type de construction. Il existe aussi une option plus traditionnelle : la paille mélangée à de la terre crue. Ce mélange, utilisé en tant qu'isolant, offre une bonne performance thermique tout en respectant l'aspect écologique de la maison.