Construction maison écologiqueLes guides

Maisons passives : Qu'est-ce que c'est ? Combien ça coûte ?

Les maisons passives sont des maisons dont la conception est axée sur la maximisation de leur efficacité énergétique. Grâce à une isolation renforcée, une ventilation optimisée et une utilisation astucieuse de la chaleur produite à l'intérieur, ces bâtiments offrent un confort inégalé tout au long de l'année. Cet article s'adresse à tous ceux qui souhaitent faire construire une maison plus respectueuse de son environnement. Vous trouverez dans cet article, vous trouverez des explications sur le concept des maisons passives, ses avantages et inconvénients pour évaluer si ce type de construction vous correspond. Vous trouverez également des conseils pour la conception et le suivi de la construction de votre future maison.

Emeline Delignieres

Un article de

Emeline Delignieres
,
Co-créatrice du blog CME
29/2/2024
Mis à jour le
29/2/2024
-
temps
minutes de lecture

Ce qu'il faut retenir sur les maisons passives :

  • Les maisons passives décrivent un concept de maison ayant pour ambition de réduire fortement leur consommation d'énergies.
  • Plusieurs stratégies se combinent pour la conception d'un habitat passif : une isolation efficace, une étanchéité à l'air, une ventilation et des ouvertures optimisées.
  • La maison passive offre plusieurs avantages : les économies d'énergie, une température ambiante optimale, un impact environnemental réduit, une meilleure qualité d'air intérieur, une réduction des nuisances sonores et une valorisation de la maison à la revente.
  • Mais la maison passive a un coût plus élevé (entre 15 et 25% à la construction), des connaissances techniques spécifiques nécessaires, une implantation précise sur le terrain pas forcément possible sur tous les terrains, un air intérieur plus sec en hiver.

Comprendre le concept de maison passive : définition

Quel est le principe d'une maison passive ?

Le concept de maison passive est né en Allemagne au début des années 90 avec pour idée principale la réduction drastique de la consommation énergétique des bâtiments. Une maison passive vise à consommer moins de 15 kWh/m²/an, contre 50 kWh/m²/an pour une maison basse consommation. Cette optimisation de l'efficacité énergétique est permise grâce à une conception et une construction spécifique.

Une maison passive fonctionne en maximisant l'efficacité de son enveloppe thermique, c'est-à-dire la coque du bâtiment qui sépare l'intérieur chauffé de l'extérieur. Pour cela, elle combine plusieurs stratégies :

  • L'isolation : Elle dispose d'une excellente isolation pour minimiser les pertes de chaleur. Les murs, le toit et le sol sont conçus pour garder la chaleur à l'intérieur en hiver et à l'extérieur en été.
  • L'étanchéité à l'air : Une maison passive est pratiquement hermétique, elle limite les fuites d'air pour contrôler la température intérieure et l'humidité.
  • La ventilation : La maison est équipée d'un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux. Ce système renouvelle en permanence l'air intérieur tout en récupérant la chaleur de l'air extrait pour préchauffer l'air entrant.
  • Les ouvertures : Les fenêtres sont positionnées de manière stratégique pour maximiser l'apport de chaleur du soleil en hiver et le minimiser en été. Elles sont généralement à triple vitrage pour une isolation optimale.

Enfin, la maison passive tire parti de la chaleur produite à l'intérieur par les occupants, les appareils électroménagers et l'éclairage pour contribuer au chauffage et ainsi limiter le besoin de chauffage.

Les avantages et inconvénients de la maison passive

Avantages : Pourquoi construire une maison passive ?

Les maisons passives offrent de nombreux avantages qui font d'elles une idée judicieuse pour votre projet de construction ou de rénovation.

  • Économies d'énergie considérables : Grâce à leur conception spécifique, elles nécessitent jusqu'à 90% moins d'énergie pour le chauffage que les maisons traditionnelles.
  • Confort optimal : L'isolation renforcée et la ventilation efficace garantissent une température ambiante intérieure stable et agréable tout au long de l'année, sans courants d'air ni variations de température.
  • Impact environnemental réduit : En consommant moins d'énergie, ces maisons contribuent à la diminution des émissions de gaz à effet de serre.
  • Qualité de l'air intérieur : La ventilation double flux garantit un renouvellement continu de l'air, pour un intérieur plus sain.
  • Adaptabilité : Conçues pour être performantes dans toutes les régions, dans tous les climats, elles offrent un confort supérieur même dans les climats les plus rudes.
  • Atténuation des nuisances sonores : L'épaisseur des murs, les menuiseries et les vitrages des maisons passives contribue à réduire le bruit provenant de l'extérieur.
  • Valorisation du bien : Une maison passive est un atout en cas de revente grâce à ses performances énergétiques exceptionnelles.

Il est à noter que ces avantages sont obtenus grâce à une grande rigueur dans la conception et la réalisation de la maison, en accord avec les critères de la certification Passivhaus.

Inconvénients de la maison passive

Bien que les maisons passives présentent de nombreux avantages, il existe également certains inconvénients à prendre en compte dans sa mise en oeuvre :

  • Coût initial élevé : les matériaux de construction de haute qualité et l'expertise nécessaire pour atteindre les normes d'efficacité énergétique peuvent augmenter le coût initial de 15 à 25% par rapport à une habitation traditionnelle.
  • Nécessité de connaissances techniques : les solutions d'étanchéité et d'isolation requises pour une maison passive nécessitent un savoir-faire spécifique. De nombreux artisans ne sont pas encore familiarisés avec ces techniques de construction.
  • Choix du terrain : pour optimiser l'efficacité énergétique, le terrain doit être bien exposé au soleil, en particulier en hiver. Cela peut limiter les options d'implantation, en particulier en zone urbaine. Il a également un impact pour l'installation de certaines solutions telles qu'un puits provençal ou puits canadien.
  • Éclairage des pièces : dans une maison passive, le vitrage est généralement orienté au sud pour maximiser l'apport solaire. Cela n'est pas gênant pour les pièces de vie mais peut entraîner une faible luminosité dans les pièces orientées au nord.
  • Risques liés à la ventilation : une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux est souvent nécessaire pour assurer une bonne qualité de l'air intérieur et une température ambiante uniforme. Cependant, cela peut entraîner un air intérieur trop sec en hiver.
Estimez le coût de la maison de vos rêves

Nous avons compilé les dernières informations sur les prix de construction des maisons par régions, niveau de finition et surface pour pouvoir vous proposer un budget prévisionnel.

On l'a créé pour vous aider (et aussi parce que ça faisait plaisir à Nicolas) alors n'hésitez pas !

L’aspect écologique des maisons passives

Les principes de construction d'une maison passive

Les principes de construction d'une maison passive s'articulent autour de plusieurs idées clés :

  • L'isolation thermique : Un des principaux principes est d'optimiser l'isolation pour diminuer les déperditions de chaleur. L'enveloppe de la maison doit être particulièrement soignée, avec une enveloppe extérieure U inférieure à 0,15 W/(m²K).
  • L'orientation : La maison doit être orientée de manière à maximiser l'apport solaire, généralement vers le sud. Ce principe favorise l'utilisation de la chaleur naturelle du soleil pour chauffer la maison, surtout dans les pièces de vie.
  • La compacité : Les éléments de la maison sont regroupés au maximum pour minimiser les pertes de chaleur au niveau des surfaces extérieures.
  • Le respect de certaines limites de consommation : Pour être considérée comme passive, une maison doit respecter une consommation maximale de 15 kWh/m2/an pour le chauffage et minimiser sa consommation électrique.
  • L'utilisation de l'énergie interne : La chaleur dégagée par les habitants et les appareils électriques est utilisée pour maintenir une température agréable dans la maison.
  • L'étanchéité à l'air : Elle permet de réduire les déperditions thermiques en limitant drastiquement les entrées d’air parasites. Le débit de fuites doit être inférieur à 0,2 m³/h/m². Pour ce faire, des joints, des membranes et des feuilles étanches sont installés au sein de la structure.
  • Ventilation contrôlée avec récupération de chaleur (VMC double-flux) : Ce système permet un renouvellement constant de l'air intérieur tout en conservant jusqu'à 95% de la chaleur de l'air extrait.
  • Utilisation de sources d'énergie renouvelable : Ces énergies, comme l'énergie solaire, éolienne ou géothermique, sont non seulement respectueuses de l'environnement, mais aussi économiques sur le long terme. La certification Bâtiment Passif intègre désormais des catégories spécifiques pour valoriser les constructions qui produisent leur propre énergie.

Le rôle crucial de l'isolation dans une maison passive

Les matériaux d'isolation pour une maison passive

Pour une maison passive, le choix des matériaux d'isolation est crucial pour garantir une performance énergétique optimale et éviter les ponts thermiques. Les isolants doivent présenter une forte résistance thermique, être perméables à la vapeur d'eau et si possible, être issus de sources naturelles pour respecter les objectifs écologiques.

Parmi les isolants naturels couramment utilisés, on retrouve plusieurs solutions :

  • Le lin
  • Le bois
  • Le chanvre
  • La chènevotte
  • Le liège

Ces matériaux sont privilégiés pour leur capacité à isoler efficacement tout en respectant l'environnement.

En ce qui concerne les isolants synthétiques, le polyuréthane, ainsi que le polystyrène expansé et extrudé sont également des solutions envisageables.

La répartition de ces matériaux dépend des zones de la maison. Les études recommandent notamment :

  • 40 cm d’isolation pour le toit
  • 30 cm d’isolation pour les murs
  • 20 cm d’isolation pour les dalles de sol

Cependant, chaque projet étant unique, le choix des matériaux et leur répartition doivent être adaptés en fonction des spécificités de chaque maison.

L'importance de l'isolation thermique dans une maison passive

L'isolation thermique dans une maison passive joue un rôle majeur dans l'efficacité énergétique du bâtiment. Elle vise à minimiser les déperditions de chaleur en hiver et à empêcher la chaleur extérieure de pénétrer en été, contribuant à maintenir une température intérieure constante toute l'année.

La performance de l'isolation est d'autant plus cruciale que la maison passive doit respecter un besoin en chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an. C'est pourquoi l'isolation thermique est soigneusement planifiée dès la phase de conception du bâtiment, en évitant notamment les ponts thermiques, qui sont des zones où la chaleur s'échappe plus facilement et en favorisant la récupération de chaleur.

La qualité de l'isolation a également un impact direct sur le confort thermique à l'intérieur de la maison. Une bonne isolation thermique a pour objectif d'éviter les variations de température désagréables et de réduire les courants d'air froid.

Enfin, l'isolation joue un rôle crucial dans la gestion de l'humidité. Une maison bien isolée limite la condensation, évitant ainsi les problèmes d'humidité et de moisissure, qui peuvent affecter la qualité de l'air intérieur et la durabilité du bâtiment.

La conception d’une maison passive

La question du prix d'une maison passive

Coût de construction d'une maison passive

Le coût de construction d'une maison passive varie généralement entre 1500 € et 3500 € par mètre carré. Ce tarif dépend de plusieurs facteurs, notamment :

  • Le choix des matériaux : les matériaux de haute performance coûtent généralement plus cher que les matériaux traditionnels. En fonction du climat et de votre besoin de chauffage, certains matériaux seront à privilégier.
  • L'intervention d'un architecte : la conception d'une maison passive requiert une expertise spécifique, ce qui peut augmenter le coût total.
  • Les équipements spécifiques : une maison passive nécessite des équipements spécifiques, comme des fenêtres triple vitrage ou un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux, un puits provençal ou canadien, des panneaux photovoltaïques ...

Il est important de noter que, malgré un coût initial plus élevé, une maison passive permet de réaliser d'importantes économies d'énergie sur le long terme. De plus, elle bénéficie d'une valeur immobilière plus élevée dans le temps en raison de ses performances énergétiques exceptionnelles.

Comparaison des prix : maison traditionnelle vs maison passive

En comparaison avec une maison classique, la construction d'une maison passive représente un surcoût initial. En effet, un projet passif est en moyenne 15 à 25 % plus cher. Ce surcoût peut varier en fonction de la localisation, des matériaux choisis et des contraintes techniques.

Cependant, il est important de prendre en compte que ce surcoût est rentabilisé sur le long terme grâce aux économies d'énergie réalisées. Par exemple, une maison passive permet de réaliser une économie d'énergie estimée à 3 000 € par an pour une maison d'un peu plus de 150 m².

Les principaux constructeurs de maisons passives

Le rôle de l'architecte dans la construction d'une maison passive

L'architecte joue un rôle central dans la construction d'une maison passive. Il est responsable de la conception et du suivi des travaux, garantissant ainsi que le bâtiment respecte les normes strictes de la certification Passivhaus.

Il doit notamment prendre en compte l'orientation et la disposition de la maison pour optimiser l'utilisation des sources de chaleur passive tels que l'ensoleillement. De plus, l'architecte doit s'assurer de l'étanchéité du bâtiment afin de minimiser les pertes de chaleur.

Il est également responsable du choix des matériaux, privilégiant souvent le bois pour sa performance en isolation et régulation de l'humidité.

Enfin, l'architecte travaille en étroite collaboration avec le bureau d'étude thermique pour ajuster la conception du bâtiment et atteindre l'objectif de consommation d'énergie de 15 kWh/m²/an.

Il est également possible de faire appel à un constructeur. Nous avons rédigé un article sur le sujet pour vous aider à choisir le prestataire de construction qui vous correspond.

Choisir le bon constructeur pour sa maison passive

Le choix d'un constructeur pour votre maison passive est une étape cruciale. C'est pourquoi il convient de prendre en compte plusieurs critères pour vous assurer de faire le bon choix.

  • L'expertise et l'expérience : un bon constructeur doit avoir une solide expérience et une expertise dans le mode de construction de maisons passives. Certains constructeurs possèdent des labels spécifiques attestant de leurs compétences dans ce domaine.
  • L'écoute et la disponibilité : votre constructeur doit être à l'écoute de vos besoins et disponible pour répondre à vos questions tout au long du projet.
  • Les compétences administratives : le constructeur doit également être capable de gérer toutes les démarches administratives relatives à la construction de votre maison passive.
  • Le choix du terrain : le constructeur doit être capable de vous accompagner pour choisir le terrain le plus adapté à la construction de votre maison passive.
  • Le prix : enfin, le prix est un critère à ne pas négliger. Il convient de comparer les devis de plusieurs constructeurs avant de faire votre choix.

Quels critères pour choisir son constructeur de maison passive ?

Pour choisir votre constructeur de maison passive, vous devez prendre en compte plusieurs critères clés :

  • L'expérience et les qualifications : Assurez-vous que le constructeur a une expérience significative dans la construction de maisons passives. Il doit également avoir des qualifications pertinentes, comme le label Passivhaus.
  • La compréhension du concept de maison passive : Le constructeur doit comprendre en profondeur les principes d'une maison passive, incluant une isolation optimale, une ventilation efficace et une conception bioclimatique.
  • La qualité de la construction : Le constructeur doit être capable de réaliser une enveloppe du bâtiment étanche à l'air, une condition essentielle pour une maison passive.
  • La transparence des coûts : Un bon constructeur devrait être capable de vous donner une estimation précise du coût de votre projet.
  • La compréhension de votre projet : Le constructeur doit être à votre écoute et comprendre vos attentes pour réaliser un projet qui vous ressemble.
  • La capacité d'accompagnement pour le choix du terrain : Le constructeur doit être capable de vous conseiller pour le choix du terrain, qui est un élément clé pour une maison passive réussie. La relation avec les artisans est également à prendre en compte.

Il est recommandé de rencontrer plusieurs constructeurs et de comparer leurs offres avant de faire votre choix.

Construire une Maison Passive : le processus

Le processus débute par la phase de conception, qui doit prendre en compte plusieurs critères tels que l'orientation du bâtiment, son environnement, la compacité de sa forme et la disposition de ses ouvertures. Cette étape peut durer plusieurs mois, nécessitant la mise en oeuvre d'une étude de sol et d'une étude détaillée pour optimiser la performance énergétique de la maison.

Ensuite vient la phase de construction. Le choix des matériaux est crucial, avec une préférence pour des matériaux à faible conductivité thermique. Les systèmes constructifs, comme les maison à ossature bois ou les blocs coffrants, sont souvent privilégiés pour leur performance thermique et leur facilité de mise en œuvre. Le temps de construction est assez similaire à celui d'une maison traditionnelle.

L'isolation est également une étape clé. Elle doit être continue et homogène pour supprimer les ponts thermiques. L'isolation doit être installée à l'extérieur pour éviter les déperditions thermiques sur l'ensemble de la surface de l'enveloppe de la maison. L'isolation du toit, des murs et du sol, ainsi que l'installation de fenêtres à triple vitrage, sont indispensables.

L'étanchéité à l'air est fondamentale dans une maison passive. Cela implique une attention particulière aux joints et aux raccords, pour garantir une enveloppe étanche à l'air.

Enfin, le contrôle de la qualité de la construction est primordial pour s'assurer que la maison atteint les résultats attendus sur les critères de performance énergétique requis. Des tests d'étanchéité à l'air et des mesures thermiques sont réalisés pour vérifier la performance de l'isolation et de l'étanchéité à l'air.

Lorsque vous vous occuperez de l'aménagement intérieur de la maison, vous pourrez opter pour des appareils électriques (comme pour la production d'eau chaude) à faible consommation d'énergie primaire. De même pour l'électroménager inclus dans votre maison (comme votre lave-vaisselle, votre four, votre machine à laver...) vous pouvez choisir des appareils à faible consommation pour aller plus loin et tirer davantage parti de la construction passive.

Les maisons passives en 3 questions :

Comment faire pour avoir une maison passive ?

Une maison passive fonctionne en maximisant l'efficacité de son enveloppe thermique (qui sépare l'intérieur de l'extérieur) en combinant plusieurs éléments : l'isolation, l'étanchéité à l'air, la ventilation et les ouvertures. De plus, la maison passive tire profit de la chaleur produite par les habitants du fait de leur occupation des lieux.

Quel est le prix d'une maison passive ?

Le coût se situe entre 1500€ et 3500€ du mètre carré. Le prix de la construction varie en fonction des matériaux choisis, du climat régional qui peut demander des matériaux spécifiques, de l'intervention de l'architecte et des équipements spécifiques que la maison doit disposer.

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une maison passive ?

La maison passive offre de nombreux avantages : un confort optimal, des économies d'énergie, un impact environnemental réduit, une bonne qualité de l'air intérieur, une adaptabilité au climat, l'atténuation des nuisances sonores et une valorisation du bien dans sa revente. Mais il y a quelques contreparties à ces avantages parmi lesquels le coût initial plus élevé de la construction, la nécessité de trouver un constructeur ayant les compétences techniques liées aux maisons passives, le choix du terrain qui doit remplir des critères d'orientation, l'air intérieur qui peut être très sec en hiver à cause de la ventilation.

Ces articles peuvent vous intéresser

Ut unde possimus qui sunt dolorum in autem dolorem. Non excepturi molestiae sed iure atque et doloremque voluptas et repudiandae dignissimos ea illo consectetur vel excepturi dolor eum quasi tempore.

No items found.